EPISTULAE : projet correspondance en latin
Écrit par Administrateur   
Mercredi, 19 Décembre 2018 10:15

Epistulae_prsentation

 
Sites de latin
Jeudi, 09 Octobre 2014 12:19

Révisions sous forme ludique :

Pour réviser les magistratures romaines :

http://clg-albert-camus-vierzon.tice.ac-orleans-tours.fr/eva/spip.php?article312

Pour réviser les deux premières déclinaisons :

http://lettres.ac-aix-marseille.fr/college/latin/excloze.htm

Pour réviser le présent, futur et parfait :

http://helios.fltr.ucl.ac.be/lisebiscarat/sequencecatilina/revisiontempspstfutpft.htm

http://www.kubbu.com/student/?i=1&a=3017_salvete_l_21_le_futu

et un site magique pour réviser tout le latin :

http://www.gratumstudium.com/latin/menu_latin.asp

Laborate !

 

 
Agere tabulam
Vendredi, 03 Octobre 2014 10:47

Comment fabriquer une tablette antique ?

Les élèves ont travaillé sur l'école (schola) dans l'Antiquité. Nous avons vu que les écoliers romains écrivaient sur des tablettes (tabulae) avec un stylet (stylus). Ces tablettes étaient, le plus souvent, enduites de cire.

Pour se faire une idée de la difficulté que pouvaient avoir les écoliers romains à écrire, j'ai proposé aux élèves volontaires de fabriquer leur propre tablette.

Matériel :

- du carton épais

- de la pâte à modeler ou la pâte rouge qui entoure les babybels

- un rouleau à pâtisserie

- un morceau de bois taillé ( taille d'un crayon de bois)

Déroulement :

Pour la tablette, découpe un carré du carton et des bandes ajustées pour les bords.

Etale une épaisse couche de pâte à modeler ou de pâte rouge de babybel sur le carton puis colle les bords.

Utilise le bout pointu de ton morceau de bois pour écrire ton nom et ton prénom.

Si tu te trompes et que tu souhaites effacer, lisse la pâte avec ton doigt et recommence.

 

Mise à jour le Vendredi, 03 Octobre 2014 12:56
 
Exposé sur l'esclave à Rome
Jeudi, 25 Septembre 2014 16:27

L'ESCLAVAGE

  1. I) Comment devenir esclave à Rome ?

Un citoyen peut devenir esclave de 3 façons :

- en étant prisonnier de guerre :
originaire de peuples vaincus par Rome, il est fait prisonnier et devient ensuite esclave. Il appartient à l'état. Il peut travailler pour l'état ou bien être vendu par des particuliers. Pour cela, la vente est exécutée par un questeur : magistrat romain chargé de fonctions financières.

- En étant esclave de naissance :

si un esclave a un enfant, celui-ci sera comme ses aïeux.

- Et enfin en devenant un esclave par décision judiciaire :

un romain qui se trouve dans l'incapacité de payer ses dettes va devenir esclave par un tribunal. Cet esclavage servira à payer ses dettes ; il peut avoir une durée provisoire ou perpétuelle.

II) Plusieurs endroits où travailler.

-un esclave appartenant à la familia rustica

La familia rustica vivait à la campagne :

Le maître était généralement un agriculteur possédant peu d'esclave  mais suffisamment pour l'aider à cultiver ses terres. Travaillant côte à côte et durement, le maître et l'esclave tissaient alors une étroite relation. La misère des campagnes et du maître entraînait cependant des conditions de vie davantage difficiles pour l'esclave qui vivait généralement dans une petite pièce et qu'on ne payait qu'en nourriture de mauvaise qualité.

- un esclave appartenant à la familia urbana :

La Familia Urbana demeurait à la ville : les esclaves, bien que travaillant péniblement, exerçaient des tâches moins difficiles que celles des esclaves de la campagne. Une grande variété de tâches leur était destinée : le ménage, l'entretien de la maison, la cuisine, l'éclairage, le lavage et la conservation des tissus en passant par la surveillance de la maison. Certains esclaves sont chargés de s'occuper du maître ou de la maîtresse : ils l'accompagnent au bain, le coiffent, le rasent, assurent le service de la table ; pendant que de nombreuses servantes sont d'ailleurs à la disposition de la maîtresse de maison afin de s'occuper de sa toilette et de l'aider à s'habiller.

A cela viennent s'ajouter les esclaves chargés de l'administration de la maison et sa gestion, ainsi que ceux qui s'occupent des enfants.

- les conditions les plus difficiles :

La vie était plus difficile à la campagne qu'à la ville car à la campagne  les esclaves étaient mal nourris et mal logés.

 III) Liberté d'un esclave.

Un esclave peut-être libéré de 2 façons :

- Lorsqu'un esclave est affranchi (libéré par son maître) il reste client : cela signifie qu'il n'aura pas les mêmes droits qu'un homme libre .

- Il peut aussi être affranchi par la décision judiciaire à la suite de mauvais traitement de son maître.

IV) L'esclavage n'est pas mort

Il existe encore le travail forcé, sous la menace de sévices corporels ou psychologiques ;une relation de propriété ou de quasi-propriété d'un esclave par un "employeur", où l'esclave est maintenu dans cette relation de dépendance par des sévices, ou menaces de sévices, corporels ou psychologiques ;

une déshumanisation de l'esclave qui n'est plus traité comme un être humain, mais comme une marchandise, et acheté ou vendu comme tel (ici l'esclavage moderne apparaît en fait comme la version contemporaine de l'esclavage classique) ;

des entraves physiques ou une liberté de mouvement restreinte.

Histoire d’esclavagisme :Mécontent

Rania , jeune femme d'origine marocaine , avait 8 ans quand une amie a proposé à son père, veuf, de l'emmener en France où elle pourrait aller à l'école. Arrivée à Paris, la première année a été normale. Mais ensuite Rania, retirée de l’école, a été "prêtée" à une autre famille où elle cuisinait, repassait, faisait le ménage, gardait deux enfants d'un et quatre ans. Le week-end, de retour chez sa "patronne», elle faisait encore le ménage, la lessive, s'occupait des enfants , ... Elle avait 10 ans. Elle sera pendant une dizaine d'années placée dans différentes familles ou asservie chez sa "patronne" qui empochera l'argent payé par ses employeurs successifs. A 20 ans, elle s'est enfuie. Avec l'aide du Comité contre l'esclavage, elle a portée plainte contre sa "patronne".

C'était il y a 2 ans …

 

 
Latin 2014/2015
Jeudi, 25 Septembre 2014 16:19

Salvete discipuli, 

Avec les quatrièmes, nous avons travaillé  le théâtre et nous avons vu que les acteurs étaient des esclaves.

Certains élèves ont souhaité volontairement faire un exposé sur l'esclavage dans l'Antiquité et plus particulièrement à Rome.

Je trouve intéressant de valoriser leur travail en vous montrant quelques extraits de leurs productions, puisque nous ne pouvons pas mettre de powerpoint sur le site.

Valete,

Magistra Renaud

 

Mise à jour le Jeudi, 25 Septembre 2014 17:22
 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2