La Cohésion grandeur nature!

Les élèves de la classe défense et sécurité globale ont été invité une dernière fois à participer à une action organisée en partenariat avec l’école d’aviation de chasse à la base aérienne 709 de Cognac.

Lors de la matinée, les élèves ont pu participer à un challenge s’articulant autour de 4 épreuves de 40 minutes.
D’une part, les élèves se sont confrontés à des épreuves civiques autour de quiz et d’une visite du musée de la base aérienne à partir d’un escape game qui leur permettaient de découvrir l’histoire de la base et de l’école de pilotage qui est devenue en 2020 l’école d’aviation de chasse.

Au programme de l’escape game : des problèmes de maths à résoudre, des puzzles à reconstituer, des rébus à décoder et des erreurs  à corriger.

Les épreuves civiques et culturelles se composaient de quiz  sur les missions de la défense, la JDC et des révisions pour l’épreuve d’histoire géographie. Mr Tabusteau avait emmené quelques objets de sa collection d’objets de guerre dont il fallait retrouver la fonction.

A quoi ça sert ? A vous de jouer !

Au début du conflit, les Allemands utilisent un modèle de baïonnette avec un coté tranchant et un coté scie. Cette arme est surtout utilisée lors des corps-à-corps et provoque de terribles blessures. Jugée trop barbare, elle est interdite par la Convention de Genève. Les autorités allemandes ont rapatrié ces baïonnettes pour meuler leurs dents de scie avant de les renvoyer sur le front. Source: http://www.crdp-strasbourg.fr/data/histoire/1GM_combats/lexique/index.php?parent=62&letter=B
poste à Galène pour la réception radio: un récepteur radio à modulation d’amplitude extrêmement simple qui historiquement dès le début du XXe siècle permit la réception des ondes radioélectriques des premières bandes radios
La Rosalie, l’épée-baïonnette modèle 1886 est une arme blanche militaire française. Conçue pour s’adapter au nouveau fusil réglementaire de l’armée française de l’époque, le fusil modèle 1886 dit Lebel.
lanterne portative pour se déplacer dans les tranchées

A côté de ces épreuves culturelles se jouaient des épreuves sportives où coopération, dépassement de soi et force mentale étaient une nécessité pour bien  les réussir.

L’après-midi,  nous avons pu assister à une cérémonie pour la remise des brevets des navigateurs  officiers systèmes d’armes formés sur PC21 suivie d’une démonstration aérienne.

Photographie prise par le Sergent Philippe Midreuil

Pour découvrir ce que nous avons retenu de cette expérience, nous vous invitons à lire nos nuages de mots qui résument notre journée.

3 mots pour dire ce que vous avez appris lors des activités proposées à la base le 21 mai?

Un adjectif pour qualifier cette journée du 21 mai!

Un mot pour ce que vous avez retenu personnellement de cette journée.

Quelles valeurs citoyennes retenez-vous de l’expérience des CDSG?

Nous tenons à remercier vivement l’aspirante Julie et le Commandant Jean-Christophe pour l’organisation de cette journée et pour nous avoir permis de réaliser l’ensemble des projets qui étaient programmés pour notre classe.

LA CDSG 2020-2021 du collège du Val de Saye

Persévérance et cohésion au programme du rallye citoyen édition 2021!

L’article arrive un peu tard mais tout vient à point à qui sait attendre. 12 élèves de la CDSG du collège ont été invités à participer à l’édition 2021 du rallye citoyen organisé par le trinôme académique Défense de l’académie de bordeaux. Il s’agit d’un dispositif pédagogique, dynamique et ludique qui contribue à promouvoir l’esprit de la défense et à renforcer le lien armée-jeunesse.

Nous sommes partis très tôt du collège pour rejoindre le camp de Souges à Martignas sur Jalles pour réaliser du mieux que nous pouvions les 14 épreuves de la journée.

Mais avant de relever le défi, les élèves ont pu participer à la cérémonie des couleurs qui inaugurait cette journée sous une pluie battante!

Au programme, alternance d’épreuves sportives, culturelles et civiques pendant lesquelles la cohésion du groupe et la persévérance étaient essentielles pour réussir.

L’équipe a aussi appris le dépassement de soi, la combattivité et la ténacité personnelle.

Enfin, ils ont découvert les calculs de la navigation marine, les qualités des oreilles d’or à bord d’un sous marin et la notion de risques et de gestion de risques qui était le thème du rallye cette année.

Les élèves ont passé une excellente journée, riche en émotion et en souvenirs.

Récompense pour la participation des 6A et 6B au concours sur la charte de la laïcité

Les élèves de 6A et de 6B ont été récompensés pour leur participation au concours de la charte de la laïcité. Les classes participantes étaient très nombreuses. Cette participation leur a permis de travailler et de s’approprier la charte de la laïcité autrement. Pour voir leurs travaux réalisés avant le confinement c’est par ici et

Les curiosités laïques des 6ème A

Les 6èmes A ont participé cette année au concours sur la charte de la laïcité organisé par l’AMOPA.

Après avoir bénéficié d’une intervention de Rafaëlle Coudrais-Duhamel, les élèves se sont interrogés sur le lien qu’on pouvait établir entre cabinet de curiosités et notre charte de la laïcité. L’objectif était de mettre en avant le caractère précieux de la charte de la Laïcité.

On a donc repris et retravaillé la charte de la laïcité déjà lue et reformulée pour la journée de la laïcité qui a eu lieu le 9 décembre au collège, mais cette fois-ci, nous avons réfléchi à comment caractériser les articles par des objets précieux ou des curiosités.

Mme Hiriart, leur professeure principale a contribué à la mise en scène des curiosités puisqu’il fallait mettre en volume nos idées.

Il ne restait plus qu’à mettre en scène notre cabinet de curiosités.

Nous vous souhaitons de belles découvertes de nos curiosités.

Mme Saint Macary et les élèves de 6A

la Laïcité à la loupe chez les 6ème B

Les Élèves de 6ème B ont participé cette année au concours de la charte de la laïcité organisée par l’AMOPA. Malgré la mise en place du confinement et de l’école à distance, le projet a pu être terminé à temps.

Il leur était demandé de retranscrire la charte de la laïcité. Lors de la préparation de la cérémonie du 9 décembre, les élèves avaient déjà travaillé sur le sens de chaque article en les réécrivant avec leur propre mot et en réalisant un nuage de mots qui représentait pour eux la charte de la laïcité.

Début mars, les élèves ont d’abord réfléchi à comment mettre en scène le caractère précieux de la charte de la Laïcité dans nos établissements scolaires, ils se sont alors intéressés à l’art miniature. Après avoir réalisé des recherches sur l’art miniature, est venue l’idée de créer un musée miniature, (petit clin d’œil aussi à notre impossibilité actuellement de nous déplacer dans ses lieux de culture). Mme Robert leur professeur de Mathématiques a été sollicitée pour travailler sur les proportions et les volumes afin de créer un musée à la taille d’un playmobil.

Les élèves ont ensuite réalisé leurs mini-toiles à partir des articles réécrits au mois de Décembre.

Il ne restait plus qu’à accrocher les toiles et ouvrir le musée.

Bonne visite.

Mme Saint Macary

Les 4E ont fait un travail d’écriture de poèmes puis les ont mis en musique. Ecoutez le résultat !

Poème écrit puis mis en musique par Mattéo, Dimitri, Enzo et Andrieu.

Poème écrit puis mis en musique par : Laura, Amaya A., Léa, Yseline et Amaya R.

Poème écrit puis mis en musique par : Louis, Thomas, Joshua, Hugo, Naëtan et Enzo.

Poème écrit puis mis en musique par : Méline, Sasha, Axelle, Maissa et Nathan.

Poème écrit puis mis en musique par Soleya, Maya, Yacin et Simon.

Les 4e et les 3e accueillent des comédiennes et des comédiens du TNBA !

Du 23 février au 25 février, des comédiennes et des comédiens du TNBA (Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine) sont venu.e.s à la rencontre des élèves de 4e et de 3e du collège pour leur proposer des ateliers de mise en voix dans le cadre de leur cours de Français. A défaut de pouvoir aller au théâtre en soirée comme d’habitude, c’est le théâtre qui est venu à nous sur l’initiative de l’équipe de Lettres.

Deux élèves de 3e B vous racontent leur expérience. Je laisse donc la place à Nolan puis à Lenny qui ont accepté de raconter ce moment privilégié.

« Ce que j’ai ressenti du long de l’atelier était de la joie, de l’appréhension car j’avais peur de faire la mise en voix devant toute la classe, mais je ressentais parfois aussi de la tristesse car le texte était quand même assez dur émotionnellement, j’essayais de me raisonner à y aller mais la peur était plus forte que le courage, en tout cas j’ai quand même été fier de mes camarades qui ont eu le courage de faire cette mise en voix. En ce qui concerne la
comédienne qui a animé cette atelier, ce fut l’occasion de rencontrer une comédienne joyeuse, investie et qui adorait son métier. Malgré mes peurs j’ai quand même apprécié ce moment »

******

« Trois intervenants du TNBA ont très gentiment accepté d’animer un atelier de mise en voix d’un texte
auprès de plusieurs classe dont la mienne. Nous avons en premier lieu lu les paroles de « Attendez que ma joie revienne » de Barbara, puis certains élèves sont passés devant le groupe pour, non pas chanter les paroles de cette musique, mais les prononcer comme si nous les pensions vraiment, comme si nous nous adressions à quelqu’un.
J’étais un peu stressé à l’idée de passer devant mes camarades mais une fois debout en face d’eux à lire les paroles, je me sentais de mieux en mieux.

C’était amusant mais surtout intéressant car on a pu me conseiller sur certains points. Une fois rassis, ayant laissé ma
place à un autre élève, je me suis fait la remarque comme quoi j’aurais peut être du y rester un peu plus car j’ai adoré.
En tout cas, j’ai grandement apprécié être présent ce jour-ci pour participer à cet exercice et pour rencontrer les très belles personnes qu’étaient les intervenants. »

*****

Pousser la porte d’étranges chambres des merveilles !

Le jeudi 25 février 2021, Rafaëlle Coudrais-Duhamel, chargée des publics et de la communication pour le Centre des monuments nationaux et notamment pour le château ducal de Cadillac, est venue animer un atelier de découverte des cabinets de curiosités avec les 6e H et les 6e A.

A cette occasion, les élèves ont pu faire une visite virtuelle du château de Cadillac sur les traces du duc d’Epernon lui-même !

Les élèves ont pu ensuite fabriquer leur propre maquette de cabinets de curiosités grâce au matériel proposé par Rafaëlle. Nous avons sorti les ciseaux, les tubes de colle, les feutres et les crayons de couleur pour imaginer des cabinets de curiosités hauts en couleur.

Ce travail s’inscrit pour les 6e A dans le cadre d’un projet d’élaboration d’exposition miniature de la charte de la laïcité.

Pour les 6e H, ce fut la première étape d’un projet d’élaboration de cabinets de curiosités mythologiques. Après avoir lu des documents sur l’histoire du cabinet de curiosités, après avoir découvert plusieurs textes de la mythologie à travers des albums jeunesse, les élèves vont inventer leur propre chambre des merveilles mythologiques.

Affaire à suivre…

les 3ème C participent à la semaine des CDSG: la réalisation de l’emblème

Du fait de la crise sanitaire, le ministère des armées propose aux Classes Défense et Sécurité Globale de rédiger une carte postale qui a pour but de présenter le lien qui existe entre l’armée et les jeunes et de manière plus générale le lien entre l’armée et la nation. Les 3ème C ont bien évidemment relevé le défi. Il s’agit là de la deuxième action menée dans le cadre de cette classe, la première étant l’accueil du Commandant en second « Jean Christophe » de l’escadron d’instruction en vol 1/13 Artois.

Dans ce cadre, ils devaient réaliser l’emblème de la classe défense et sécurité globale (CDSG) dans un premier temps puis dans un second temps, rédiger le texte de la carte postale. Enfin, il faudra sur le verso choisir une photographie illustrant le lien avec l’unité marraine.

Pour réaliser cet emblème, nous disposions de trois heures. Après avoir eu un exposé sur l’emblème de l’escadron 1/13 Artois par le commandant, début Février, nous avons du réfléchir à notre emblème en respectant les consignes suivantes:

-le respect des consignes de la réalisation d’un logo selon la charte graphique étudiée en technologie

-la présence sur notre emblème des symboles représentants le collège du Val de Saye comme ceux de l’EIV 1/13 Artois ou de l’école d’aviation de chasse.

-la taille du logo soit un carré de 5*5 cm ou un rectangle de 3*6 cm et sa lecture à 1 mètre.

La première étape a été la réalisation d’ébauches au crayon.

Nous sommes ensuite passés à l’élaboration d’une version numérique de notre projet d’emblème.

Le travail est désormais terminé. Nous vous présentons donc nos 6 emblèmes et nous vous invitons à participer au sondage qui nous permettra de choisir l’emblème qui représentera la classe défense et sécurité globale du collège du Val de Saye notamment lors du rallye citoyen.

Voici le lien pour le sondage:

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeumd6uL62Sa00xK4B9HD6ZeCW-CwHQYM6Jl76yFEnSmjxFcA/viewform?vc=0&c=0&w=1&flr=0

Bon vote

La classe de 3ème C défense et sécurité globale.